Une fin d’année au rythme des voix du Slam National !

Il y a quelques semaines s’est tenu, sur le territoire malgache, le concours de Slam National. De nombreux jeunes ont mis en compétition leurs talents en vue de représenter le pays au niveau mondial. Des phases qualificatives ont été organisées au sein du réseau des Alliances Françaises du pays, avant la finale du 5 décembre à l’Institut Français de Madagascar, à Antananarivo.

Slam national n°11 - Finale à l'IFM

Depuis 2007, l’association Madagaslam organise un championnat de Slam national pour désigner celui ou celle qui pourra représenter le pays lors de la Coupe du Monde de Slam-Poésie. A deux reprises depuis lors, des slameurs malagasy ont réussi la belle performance de figurer sur le podium de cette coupe du monde ! Le Slam National est aussi l’occasion d’organiser de nombreuses rencontres entre artistes, d’animer des échanges et des ateliers, et de proposer une offre culturelle étoffée : spectacles de danse, représentations théâtrales ou encore projections de films.

Le Slam est ainsi devenu une forme d’expression artistique répandue à Madagascar. Depuis la création de l’association Madagaslam en 2005, de nombreuses initiatives locales lui ont fait suite. Mêlant expression écrite et déclamation orale, il présente à Madagascar une caractéristique propre : bilingue, il permet la rencontre entre les langues malagasy et française. Certains slameurs, dépassent cette différence et mêlent les deux langues, jouant ainsi avec leurs sens et sonorités respectifs.

Très investies dans le soutien à toutes les formes d’expression et toutes les pratiques culturelles au niveau local, les Alliances Françaises de Madagascar se sont engagées, cette année encore, dans le championnat national. Tout au long de l’année, elles ont été le lieu de rencontre et de répétition des groupes de slameurs, qui trouvent dans leurs murs un environnement favorable au travail et à l’inspiration.

Par la suite, les Alliances ont organisé leurs propres scènes qualificatives. Les Alliances d’Antananarivo, Antsirabe, Fianarantsoa, Mahajanga, Sambava, Toamasina et Toliara ont ainsi permis une quinzaine de finalistes de se rendre à Antananarivo pour la finale du 5 décembre, et pris en charge leur voyage. Pour certains, il s’agissait de leur première visite dans la capitale.

Scènes qualificatives à Mahajanga, Toliara et Sambava

 

Finalement, ce sont deux slameurs de Tamatave qui sont ressortis vainqueurs de cet évènement national : Louis’Z et Ku-Di Art Antsarety ! Ils pourront représenter Madagascar au niveau mondial, bravo à eux ! Tous les jeunes participants ont exprimé leur bonheur et souligné combien l’expérience a été enrichissante pour eux. Ces semaines leur ont permis de faire de nombreuses rencontres, et de découvrir les différences existantes entre la forme que prend le slam selon les villes : les manières d’êtres, les habitudes, et la façon de déclamer ses textes comptent de nombreuses spécificités.

 

Finale du Slam National à l’IFM, le 5 décembre 2020

Les Alliances, quant à elles, ont exprimé leur satisfaction d’avoir pris part à la tenue de l’événement. Plusieurs d’entre elles ont affirmé leur souhait de pérenniser l’accompagnement du slam au niveau local, et d’en développer les manifestations. Des échanges entre villes pourront être organisés pour favoriser les découvertes des spécificités régionales, et le slam est désormais intégré dans les calendriers culturels des Alliances : Fête de la Francophonie (en mars) ou encore Festival Stritarty (à l’automne).

Une nouvelle fois, les Alliances Françaises de Madagascar ont mis en lumière la richesse des expressions artistiques de la Grande Île, et affirmé leur rôle dans le repérage et l’accompagnement de ses jeunes talents.

Affiche Slam National n°11

Crédits photos et illustrations :
© Institut Français de Madagascar
© Alliance Française de Sambava
© Alliance Française de Mahajanga
© Alliance Française de Toliara

Rédigé collectivement par Théo G-N, Camille LEFEBVRE
et Chrystelle LAFAYSSE, avec l’aide de Florence DIMANI