Festival Stritarty #5 !

Festival Stritarty - 5è édition

Du 19 au 24 octobre, se tenait à Antsiranana (Diego Suarez) la cinquième édition de l’emblématique Festival Stritarty, organisé par l’Alliance Française d’Antsiranana. Pendant cinq jours, la ville est ainsi devenue le point de rencontre d’une grande variété de pratiques artistiques, d’échanges et d’ateliers, autour des arts urbains. Fidèle à l’objectif de cet évènement, l’Alliance Française d’Antsiranana a ainsi mis en valeur nombre d’artistes faisant des rues leur support d’expression.

Rendez-vous interculturel devenu phare au niveau local et national, le Festival Stritarty a fait d’Antsiranana une ville référence en matière d’arts urbains à Madagascar et dans l’Océan Indien. L’évènement permet notamment d’utiliser l’art comme vecteur d’éducation culturelle, artistique et civique auprès du plus grand nombre. Transformant la rue en un musée à ciel ouvert, il intègre la population par l’organisation d’actions collectives et favorise les rencontres entre les artistes et le public, venu nombreux cette année encore !

En cette année si particulière, Stritarty a relevé un nouveau pari qu’il s’était lancé pour cette cinquième édition : le pari de relancer la culture malagasy et la vie culturelle diégolaise, dans un contexte fragilisé par la situation sanitaire.

Cinq jours de festival où la rue a été à la fois le lieu et le support d’expression d’une trentaine d’artistes venus d’horizons artistiques et culturels différents. Cinq jours de festival durant lesquels Diego-Suarez a été le carrefour de rencontres artistiques en tout genre, ouvert à tous, gratuit et en plein air. Une belle cinquième édition, qui a permis en mettre en valeur une programmation intégralement malagasy, locale et nationale, et qui a sans nul doute relevé son défi !

L’Alliance Française d’Antsiranana vous donne rendez-vous l’année prochaine, pour une nouvelle édition ! Les candidatures sont déjà ouvertes à cette adresse !

Détail de la programmation artistique :

Le festival s’est ouvert dans l’émotion par un spectacle hommage à Rudi Rehava, organisé par des danseurs d’Antsiranana. Membre fondateur de la compagnie Up The Rap et disparu le 30 octobre 2017, il avait notamment animé un atelier de danse urbaine lors de la 2è édition du Festival Stritarty. La compagnie Up The Rap a continué sa route sur les rythmes et les gestes du hip hop, qu’elle accorde aux teintes de la culture malagasy. Représentante de la création artistique et chorégraphique du pays, elle propose des performances singulières, symboles des mariages entre différentes cultures.

• Arts visuels •

Rakotoarivony Tahina – ISAMO : initiateur de la création de l’Is’Art Galerie, première galerie d’art contemporain à Madagascar, cet artiste est connu pour son engagement en faveur de la promotion culturelle. Mêlant une démarche sociale et une recherche plastique, ses travaux ont parcouru le monde en France, Angleterre et au Sénégal.

Vatan-Drakotra – Maherisoa Artwork : cet artiste utilise différents types de supports et techniques : aquarelle, gouache, crayons, peinture ou encore objets de récupération. Ses œuvres s’intéressent à la religion, à la spiritualité malgache et aux arts divinatoires.

Naty Kaly : baigné par le monde des mangas dès l’enfance, cet artiste articule peinture, dessin et graffiti pour réaliser notamment des fresques murales. Pluridisciplinaire, il a également fondé un groupe de rap et s’est impliqué dans le hip hop.

Shania Mevatsara : mêlant photographie et peinture, cette artiste puise ses influences dans les lumières et des décors et paysages naturels. En 2018, elle trouve une nouvelle forme d’expression dans le street-art, la peinture sur toile et les arts plastiques.

• Photographie •

Aina Zo Raberanto : passionnée de photographie depuis plusieurs années, cette artiste utilise principalement le noir et blanc, pour la liberté qu’il propose et l’intensité des émotions qu’il dégage.

Henitsoa Rafalia – Photoreporter : correspondant pour la presse internationale, ce photographe s’intéresse en particulier aux manifestations populaires, évènements culturels et catastrophes naturelles. Sa démarche se base sur des rencontres, dont découlent naturellement ses témoignages photographiques.

• Spectacle vivant •

Koloture : ce jeune groupe d’artistes invite la danse, les contes et les percussions, et propose une performance artistique unique. A l’occasion du Festival Stritarty 2019, le groupe a bénéficié d’une résidence artistique débouchant sur un spectacle, Voazimba, véritable invitation au voyage.

Un battle de danse a par ailleurs été organisé lors du Festival. Mélange de danses urbaines (krump, hip hop, break danse et danse afro), la session a été ouverte à tous.

• Musique •

Mozigasy : Ce trio de slameur, percussionniste et accordéoniste, met en scène un concert dansé traversé d’influences traditionnelles et contemporaines d’origines culturelles variées.

Dwrina : le groupe de musique Drwina propose des performances de worldmusic, mêlant une base traditionnelle malgache, des influences de rock, funk et afrobeat, véhiculant un message d’ouverture sur le monde.

Brookesia : le groupe, qui n’a de petit que le nom (Brookesia est une espèce de caméléons endémiques de Madagascar, caractérisé par sa très petite taille), propose des arrangements musicaux autour des percussions. Basés sur des chansons traditionnelles de d’Antsiranana, leurs morceaux mélangent mélodies anciennes, arrangements modernes et inspirations latinos.

DS Velively : ce groupe a offert une prestation musicale et visuelle singulière, autour des percussions et des échasses. Habitués des festivals (ils organisent leur propre festival Takadoum tous les deux ans à Antsiranana) et de la promotion culturelle auprès du grand public, ils ont offert une belle performance durant le festival.

• Slam •

Makwa JOMA : Porte-parole de la nouvelle génération du slam malagasy, l’artiste a pour volonté de vulgariser la pratique du Slam dans différentes villes du pays. Durant le festival, elle a présenté son spectacle Fo Miteny.

Toujours côté slam, le festival Stritarty a été l’occasion de faire la sélection pour le concours de Slam National, ouvert à tous. Aussi, un battle a été organisé dans l’enceinte de l’Université, invitant tout volontaire à participer.

• Autres disciplines •

My Mitoo : marque éthique de vêtements, elle est née d’un concours de mode. La marque, en croissance constante, permet l’embauche de personnes issues de milieux défavorisés, encourage la responsabilité sociale et symbolise la réussite et l’entraide des femmes à Madagascar. Durant le Festival Stritarty, la marque a organisé deux défilés de mode.

Des ateliers de journalisme culturel radiophonique, autour de Diamante Soleille, Manager du groupe Drwina, ont été proposés au public.

Crédits photos et vidéos :
© Alliance Française d’Antsiranana
© J-F Design
© Cassie BUTCHLE
© Henitsoa Rafalia – Photoreporter
© A.Z. – Aina Zo Raberanto
© Geoffrey Gaspard

Rédigé par Théo G-N, Chargé de mission
Suivi et appui au réseau des Alliances Françaises de Madagascar