thumb_P1050082_1024

Atsi-MöZika : Un programme d’identification d’artistes et de formations professionnelles autour des voix et rythmes du Grand Sud de Madagascar

L’Alliance Française de Tuléar a signé le 13 juin 2018 une nouvelle convention de partenariat avec le Fonds commun multi-bailleurs d’appui à la société civile malagasy dans l’objectif de poursuivre ses efforts d’identification et de valorisation de la scène musicale tuléaroise sur une durée de neuf mois, de juin 2018 à février 2019.

Le caractère novateur de la 1èrerésidence de création musicale, présentée en point d’orgue de la Fête de la Musique en 2017 a été très fertile puisqu’en générant de la surprise et du renouveau, le public (2000 personnes) s’est laissé surprendre par le caractère inédit de la création fusionnant musiques traditionnelles et modernes.

L’ambition de l’AF Tuléar est de poursuivre cette démarche d’ouverture, de décloisonnement (intergénérationnel, interculturel, mixte…) et de confrontation à des formes d’expression artistiques nouvelles, tout en valorisant les musiques traditionnelles par le biais de ces échanges de pratiques.  C’est pourquoi une 2nde résidence musicale autour des voix de femmes a été proposée du 11 au 21 juin 2018, avec une sortie de résidence à l’occasion de la Fête de la Musique.

Le changement de regard généré à l’échelle régionale doit passer par :

Un nombre de scènes musicales accru, diversifié et de qualité à Tuléar, permettant de susciter un regain d’intérêt des habitants pour les arts vivants.

Une présence plus forte des femmes artistes au sein même de ce projet, visant à lutter contre les stéréotypes et à ouvrir les formes d’expression artistiques à tous les jeunes créateurs, sans exclusion.

Un accès à la Culture pour tous, positionnant ainsi la Musique comme vecteur fort d’ouverture sur le monde, de partage et d’expression.

 

Au total, ce sont 50 artistes qui seront concernés par le programme de formation, 60 artistes par les scènes découvertes bimensuelles. Par le biais des actions de sensibilisation dans les écoles, les quartiers et grâce à une programmation artistique accrue, l’Alliance Française de Tuléar souhaite toucher plus de 10 000 Tuléarois pendant toute la durée du projet.

Rédactrice: Ivanne Girard, directrice de l’Alliance française de Tuléar